Accueil High-Tech Apple condamné pour pratiques illégales à l’égard des développeurs français

Apple condamné pour pratiques illégales à l’égard des développeurs français

853

Apple a été condamnée à une amende d’un million d’euros par le tribunal de commerce de Paris pour avoir imposé des conditions illégales aux développeurs d’applications mobiles français. L’entreprise devra donc modifier ses pratiques pour se conformer à la nouvelle réglementation européenne.

Apple, 1 million d’euros d’amende en France

Apple a été la cible d’une plainte déposée en 2017 au nom du ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

Bercy accusait Apple et Google, qui dominent l’industrie du marché mondial des applications mobiles, par “l’imposition de tarifs” sur les start-ups françaises qui souhaitent vendre leurs applications sur leurs plateformes, récupérer leurs données et pouvoir “modifier unilatéralement les contrats“.

Selon le jugement rendu, le tribunal de commerce a confirmé un “déséquilibre significatif et “une insécurité juridique et économique importante” résultant – en particulier – de l’incapacité des développeurs à renégocier les termes du contrat avec Apple ou de contester la suspension d’une application.

Lire aussi :  Qui sont les hommes politiques italiens les plus suivis sur le web ?

La Cour décide d'une amende pour Apple

Demandes rejetées par le tribunal

Le tribunal a rejeté 5 sur 11 plaintes notamment sur l’exclusivité du système de paiement et sur le taux de commission (30 %), “évidemment non excessif et (qui) se retrouve très fréquemment dans le commerce, qu’il soit en ligne ou physique“.

Le tribunal n’a d’ailleurs pas demandé la modification de certaines clauses contestées et s’est référé au règlement européen sur les marchés numériques (DMA) voté en octobre, qui “impose, partout en Europe, à Apple un rééquilibrage des clauses en faveur des développeurs“.

Apple croit en des marchés dynamiques et concurrentiels où l’innovation peut prospérer. (…) Nous allons examiner attentivement cette décision et poursuivre nos efforts pour soutenir les développeurs et offrir une expérience sûre aux utilisateurs.” Apple a répondu dans une déclaration à AFP.

Google condamné à une amende de 2 millions d’euros

Google a été condamné en mars à payer une amende de deux millions d’euros et à modifier sept clauses de son contrat de distribution d’applications.

Lire aussi :  Ne pas débrancher son chargeur après avoir chargé son Smartphone : voici ce qui pourrait arriver

Pour justifier les commissions qu’ils imposent aux développeurs du monde entier, les deux géants américains, éditeurs de systèmes d’exploitation mobiles Android e iOS ont réduit de moitié les frais pour les petits développeurs et les abonnements, permettant ainsi une plus grande flexibilité dans la tarification des applications.

L’application de la DMA pourrait également contraindre Apple à autoriser l’utilisation d’un magasin d’applications alternatif à l’App Store officiel et à l’utilisation de l’application de la DMA.

Lisez aussi : Apple lance le libre-service de réparation d’iPhone en Europe !

En tant que jeune média indépendant, WIZEE a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentUne méthode efficace pour chauffer le sol gelé en hiver
Article suivantQui sont les hommes politiques italiens les plus suivis sur le web ?
Diplômée en médias, communication numérique et journalisme de l'université Lyon 2 , je rédige pour Wizee sur l'actualité de notre vie quotidienne !