Quelles sont les garanties d’une assurance habitation ?

Pour vivre en toute sécurité et se préserver des différents dommages contre ses biens, il est essentiel de souscrire à une assurance habitation. En effet, si on est locataire, l’assurance habitation est obligatoire afin de couvrir les dégâts causés à l’habitation, notamment dont on n’est pas propriétaire. L’assurance habitation est également obligatoire pour les copropriétaires, les étudiants qui logent dans n’importe quel immeuble ou résidence. Il suffit donc de choisir l’assurance habitation qui correspond à ses besoins et signer son contrat d’assurance. Que faut-il donc savoir sur l’assurance habitation ?

Les garanties d’une assurance habitation

Lorsqu’on souscrit à une assurance habitation, la compagnie d’assurance choisie présente une liste de garanties que l’assuré peut choisir selon ses besoins. Elles diffèrent d’une compagnie d’assurance à une autre, mais elles regroupent généralement les garanties suivantes, car ce sont les plus indispensables.

Une garantie responsabilité civile

Cette garantie consiste à couvrir tous les membres de la famille qui habitent dans le logement assuré. La garantie responsabilité civile a pour rôle d’indemniser les tierces personnes contre tout dégât que peut causer un membre de la famille de l’assuré.

Une garantie incendie et explosion

En cas d’incendie ou d’explosion dans son logement, en ayant cette garantie dans son contrat d’assurance habitation, on aura la possibilité d’être remboursé. En effet, les biens mobiliers détruits en cet incident vont être remis en bon état, et on aura un remboursement sans doute.

Une garantie contre le vol

Il est important d’insérer la garantie contre le vol ou la tentative de vol dans son contrat d’assurance habitation. Cette garantie permet de couvrir les biens et articles disparus ou détériorés lors d’un vol ou d’une tentative de vol. Mais il faut savoir qu’elles sont prises en compte lors du calcul des cotisations qu’on doit payer.

Sur cette garantie, on applique une franchise dont son importance diffère selon la probabilité du vol. Il est donc conseillé de bien lire les conditions inscrites dans le contrat d’assurance, afin que celles-ci fonctionnent parfaitement bien.

Une garantie contre les dégâts des eaux

Dans le cas d’une fuite d’eau, notamment si on n’est pas à la maison, ou en cas d’infiltration d’eau dans son logement ou même celui de son voisin, la garantie contre les dégâts d’eau est nécessaire. En effet, elle pourra couvrir tous les dommages provoqués par l’eau.

On peut aussi ajouter à son contrat d’assurance habitation une garantie bris de glace afin de pouvoir changer le verre d’une fenêtre ou d’une porte qui s’est cassé involontairement par l’assuré.

Une garantie pour les catastrophes naturelles

Cette garantie couvre les dommages et les dégâts que peut causer un fait naturel, notamment un tremblement de terre, une avalanche, une inondation ou même des risques que causent une usine par exemple qui se trouve près de son domicile. On a aussi une garantie pour les risques technologiques.

La protection juridique

C’est une garantie qui consiste à avoir une assistance juridique qui va se charger de régler un litige ou d’informer en cas de déroulement de ce dernier. Ce service peut passer d’une discussion au téléphone jusqu’aux tribunaux afin de régler le litige, c’est selon son importance.

Les garanties citées en haut sont les plus fréquentes que tout le monde exige les avoir dans son contrat d’assurance habitation. Mais, il existe plusieurs autres garanties telles que les dommages aux appareils électriques, les dommages liés à ce que contiennent les congélateurs… Que l’assuré peut choisir selon ses besoins.

Comment procéder à la souscription d’un contrat d’assurance habitation ?

Pour bénéficier d’un contrat d’assurance habitation auprès de la compagnie d’assurance de son choix, il est nécessaire de présenter certaines informations concernant son logement ainsi que sa situation personnelle :

  • la nature du logement : préciser s’il s’agit d’un appartement ou d’une maison, si son logement se trouve dans une résidence ou un immeuble ;
  • indiquer la surface de son logement, de combien de pièces celui-ci se compose et préciser s’il comprend un garage, une piscine, un jardin… ;
  • préciser le statut de l’assuré : s’il est un locataire, un propriétaire ou un colocataire ;
  • indiquer ses coordonnés personnelles, notamment le nom, le prénom, l’âge… ;
  • et enfin, présenter le RIB afin de mettre en place le règlement des frais d’assurance.