Accueil Sports Carlos Alcaraz satisfait de ses débuts en Coupe Davis : « J’étais toujours...

Carlos Alcaraz satisfait de ses débuts en Coupe Davis : « J’étais toujours sur le fil du rasoir ».

20

Carlos Alcaraz a dû reporter son rendez-vous avec sa première victoire en tant que numéro un mondial au classement Atp. L’Espagnol a été battu pour la deuxième fois de sa carrière par le Canadien Felix Auger-Aliassime au terme d’une bataille très serrée en trois sets.

Cependant, malgré ce revers qui n’a pas permis à l’Espagne d’obtenir un laissez-passer pour la phase finale à Malaga, l’Ibère s’est montré satisfait du match en conférence de presse.

Ses paroles

L’analyse du match par Alcaraz était presque surprenante : « Je pense qu’il a très bien joué.

Je suis resté dans le match pendant deux heures, sans faire beaucoup d’erreurs, mais à partir de la fin de la deuxième, j’ai commencé à faire plus d’erreurs. Je n’étais pas en mesure de le gérer et il a servi de façon phénoménale. Les conditions sont vraiment difficiles, avec un court très lent et seulement deux jours pour s’adapter.

Lire aussi :  Jannik Sinner invaincu en Coupe Davis : des chiffres records pour l'Italien

C’est un jour difficile pour moi, mais nous devons féliciter nos adversaires car ils ont joué un match formidable », a-t-il déclaré. Puis il a continué : « C’est la , l’atmosphère est indescriptible.

J’aime jouer dans mon pays devant les gens, ce que je voulais le plus, c’était de rendre heureux tous les gens qui sont venus me voir. Il aurait été impressionnant de leur offrir cette victoire », a-t-il ajouté. Au sujet d’Auger-Aliassime : « Félix a joué un grand match, il m’a demandé beaucoup, il servait très bien et cela m’a laissé à peine une marge.

A 4-4 sur mon service, j’ai fait quelques erreurs qui m’ont fait beaucoup de mal. A partir de là, ramer à contre-courant est compliqué, de plus je ne suis pas arrivé dans la meilleure condition physique et mentale.

Lire aussi :  Volandri alarmes Italie. La Coupe Davis en danger pour Jannik Sinner ?

Je suis satisfait de venir des et, avec très peu de temps pour m’adapter au camp, d’avoir tout donné », a-t-il remarqué. Sur sa condition actuelle :  » Je me suis senti bien physiquement, mais pas à 100 %. J’étais toujours à la limite, j’ai enduré autant que je pouvais, mais contre une bête comme Felix, c’est difficile.

En termes de niveau de tennis, physiquement et mentalement, il est l’un des meilleurs au monde. Je me suis battu mais je n’ai pas pu montrer plus, maintenant nous allons essayer de récupérer du mieux que nous pouvons, encourager mes coéquipiers dans les doubles et espérer que le play-off de dimanche ne sera pas si décisif.

C’est la Coupe Davis, vous devez tout laisser pour votre pays et tous les gens qui vous encouragent », a-t-il conclu.

Article précédentGuerre russo-ukrainienne : Liste des événements clés, jour 206
Article suivantLa société de métavers sportifs LootMogul obtient un financement de 200 millions de dollars de Gem Global.
Un passionné de voyage. Journaliste et buveur de café. Évangéliste du Web et fanatique de bière depuis toujours mais aussi passionné de culture Pop !