Faire le bon choix pour une assurance habitation

L’un des choix importants à ne pas prendre à la légère, c’est bien et bel le choix de son assurance habitation, communément appelée la MRH ; multirisque habitation. Les compagnies d’assurance se livrent une concurrence sans merci pour être celle qui propose le plus de garantie vous permettant de couvrir un large éventail de votre maison, et ce, quel que soit votre statut (locataire, colocataire, résidence secondaire…, etc). Néanmoins, au milieu de toutes les offres d’assurance habitation qu’on vous propose, venez découvrir dans cet article les points principaux à évaluer et à discuter afin de choisir l’assurance habitation qui vous convienne le plus.

Assurance habitation : évaluer vos biens mobiliers

Votre maison est principalement et majoritairement équipée de mobiliers, par conséquent ils seront les premiers à être endommagés en cas de catastrophes. Ceci dit, pour choisir la bonne MRH il vous faudra connaître le capital de vos biens mobiliers, ainsi vous arriverez à estimer la cotisation à appliquer afin de couvrir vos biens. Le mobilier qui doit être pris en compte est les meubles, les équipements électroménagers, la vaisselle…, etc. Contre toute attente, il vous est même possible d’assurer votre mobilier contre la casse causée par un des habitants de votre bâtiment. Comme il existe des garanties qui vous permettent d’indemniser votre mobilier au même prix que celui de son achat. Cette option s’appelle la garantie en valeur à neuf. Donc, il vous est conseillé de bien noter chaque appareil, chaque équipement et chaque meuble existants chez vous surtout les plus sophistiqués et fragiles aux sinistres, minimes soient ces derniers, afin d’être indemnisés au prix de leur juste valeur.

Assurance habitation : connaître la limite de l’assurance

Bien qu’elle est appelée multirisque, mais l’assurance habitation connaît des limites, dans le sens où elle ne peut pas tout couvrir. Cette limite est appelée exclusions de garanties de l’assurance habitation. Elles correspondent à tout ce qui n’est pas assuré par votre assurance habitation, et pour votre intérêt, il faut connaître ses détails. Nous vous citons quelques exemples :

  • incendie, les dégâts entrainés en dehors de la superficie de la maison, ainsi que les plantations,
  • vol et/ou cambriolage, si l’acte s’est fait sans violence et sans traces d’effraction,
  • un dégât des eaux, altération due à un manque d’entretien ou d’absence de réparation.

Comme il est toutefois possible de négocier une exclusion de garantie au moment où vous vous apprêtez à signer votre contrat d’assurance en demandant une garantie optionnelle.

Assurance habitation : prévoir le montant de cotisation

Par définition, la cotisation représente ce qu’on doit à l’assurance en échange de la protection des risques qu’elle nous procure. Son paiement peut se faire par mois, par trimestre, par semestre et ça peut aller jusqu’à chaque année. Il est aussi à discuter, le mode du paiement de ces cotisations, s’il se fera par prélèvement automatique ou versement manuel ou autre. On cite ici, les critères qui peuvent être utilisés pour évaluer le montant de la cotisation :

  • la surface du logement et sa nature,
  • la localisation de l’appartement,
  • selon votre situation, locataire ou propriétaire,
  • les points sur lesquels sont évalués les risques,
  • les frais de gestion.

En ayant ces informations à votre disposition, cela vous permettra d’optimiser le coût financier de vos cotisations.

Assurance habitation : conditions générales et particulières à examiner

Il existe deux conditions dans un contrat d’assurance habitation, les générales et les particulières.

Conditions générales

Leur particularité est qu’elles sont en commun avec la plupart des assureurs, car dans leur grande majorité il s’agit d’obligations légales. Elles englobent les garanties et les exclusions de garanties sur lesquelles on a discuté plus haut. On y trouve aussi la démarche à suivre pour déclarer un cataclysme à but d’obtenir une indemnisation. Vous y trouverez, notamment les procédures à suivre pour toute résiliation du contrat.

Conditions particulières

ce sont des conditions propres à l’assureur, on peut y trouver les plafonds d’indemnisation qui diffèrent de compagnie en compagnie d’assurance. Comme on peut y trouver les coûts des franchises ainsi que la durée du contrat.

En lisant ces deux conditions, vous vous apercevrez de l’importance à connaître le moindre détail cité dans le contrat de votre assurance habitation.