Accueil Autos/motos Composant électronique défaillant : optez pour la reprogrammation

Composant électronique défaillant : optez pour la reprogrammation

140

L’entretien et la réparation d’un véhicule peuvent être extrêmement coûteux. Il n’est pas rare que pour réduire leur budget automobile, certains propriétaires de voiture préfèrent réaliser une reprogrammation afin de supprimer certains composants électroniques défaillants plutôt que de les remplacer. Dans ce texte, on fait le tour du sujet. 

Qu’est-ce qu’une reprogrammation moteur ?

La reprogrammation moteur consiste à modifier les consignes de ce qu’on appelle calculateur. Également appelé module de commande du groupe motopropulseur, c’est ce dernier qui pilote les divers actionneurs du bloc moteur et assure son bon fonctionnement.

En principe, une reprogrammation moteur permet d’optimiser la puissance de votre véhicule. Néanmoins, certains spécialistes proposent également de supprimer des composants du moteur de voiture grâce à cette méthode.

Il convient néanmoins de mentionner que ce procédé est extrêmement complexe et que seuls les véritables professionnels doivent prendre en charge sa réalisation. De plus, une modification des paramètres du constructeur entraîne inévitablement la perte de la garantie.

Quels sont les composants électroniques que vous pouvez supprimer en cas de défaillance ?

Les dispositifs antipollutions sont extrêmement pratiques même s’ils ne sont pas totalement indispensables au bon fonctionnement de votre véhicule. Ces composants requièrent malgré tout un entretien qui peut être extrêmement coûteux. Pour réduire la dépense, nombreux sont ceux qui préfèrent la suppression de ces éléments. Ces derniers englobent, entres autres ici, l’AdBlue, le filtre à particule, la vanne EGR ainsi que le catalyseur.

L’AdBlue : un additif pour réduire la pollution du véhicule

Il s’agit d’un liquide constitué d’urée et d’eau dématérialisée. D’une haute pureté, cette solution a été spécialement conçue pour les moteurs diesel qui utilisent un système de réduction catalytique sélective ou SRC. Elle permet de limiter les rejets de molécules d’oxydes d’azote par la voiture et limite la pollution du véhicule.

Pourquoi désinstaller l’AdBlue ?

Si l’AdBlue permet de réduire les émissions de votre véhicule, il peut également être à l’origine de nombreux désagréments. En effet, si ce liquide vient à manquer, le moteur du véhicule se met en mode dégradé ou refuse tout simplement de démarrer. 

Il faut remplir le réservoir d’AdBue tous les 900 km, au minimum pour éviter qu’il ne cause des désagréments. Si vous voulez réduire vos dépenses, la meilleure option consiste donc à ne plus recourir à cette solution, et donc, de la désactiver. 

Lire aussi :  Economie et pénurie de carburant : rouler à l'essence et au bioéthanol, on vous dit tout

Comment désactiver l’AdBlue grâce à la reprogrammation ?

Pour désactiver l’AdBlue, des spécialistes vont reprogrammer votre moteur et procéder à la désactivation du système. Ils sont capables de procéder de manière à ce que le changement soit indétectable. De plus, comme la modification peut être temporaire, les automobilistes peuvent parfaitement réactiver cette fonctionnalité en cas de nécessité.

Le procédé est essentiellement électronique. Néanmoins, le garagiste doit également déconnecter le réservoir SCR.

Le FAP : filtre les particules en suspension

Le filtre à particule est également un dispositif conçu pour limiter les émissions d’un véhicule thermique. Il est obligatoire sur les voitures Diesel, mais ne l’est pas sur les moteurs à essence. Cet élément sert principalement à filtrer les particules en suspension. 

Pourquoi désinstaller le FAP ?

L’utilisation du FAP entraîne la formation de suie qu’il faut nettoyer régulièrement pour éviter que le filtre ne s’obstrue. Cela peut entraîner la baisse de la puissance du moteur qui peut même aller jusqu’à une panne.

Un mauvais entretien peut même conduire à la destruction du FAP du véhicule. Pour éviter de remplacer ce composant et d’augmenter le budget auto, certains conducteurs font tout simplement le choix de le supprimer.

Comment supprimer le FAP par la reprogrammation ?

Le FAP peut être supprimé grâce à une méthode électronique qui permet de modifier les consignes du calculateur. Ce faisant, il faudra également désinstaller ce composant pour ne pas abîmer le moteur. Attention, il convient de rappeler que la suppression de cet élément ne vous permet plus de passer le test antipollution si vous conduisez un diesel.

La vanne EGR : limite la pollution en ramenant le gaz d’échappement

La vanne EGR ou Exhaust Gas Recirculation qui signifie en français « recirculation des gaz d’échappement ». Elle permet de réduire les émissions de CO2 en aspirant une partie du gaz d’échappement pour être réinjecté dans le moteur. 

Pourquoi supprimer la vanne EGR ?

La vanne EGR permet de ramener dans le moteur, une partie des gaz qui n’est pas correctement brûlée. Cela se produit lorsque le régime moteur est trop bas, ce qui arrive quand l’auto roule souvent en ville. Ces gaz contiennent encore une importante quantité de particules fines. Ils seront alors brûlés dans le moteur à une température très élevée pour être réduits.

Lire aussi :  Economie et pénurie de carburant : rouler à l'essence et au bioéthanol, on vous dit tout

Compte tenu de son mode de fonctionnement, la vanne EGR s’encrasse inévitablement au fil du temps. Il faudra alors l’entretenir régulièrement pour éviter qu’il ne soit bouché. Cela risque d’entraîner des dysfonctionnements au niveau du moteur (perte de puissance, panne, etc.). Or, si cet élément est défectueux, son remplacement risque de coûter cher. D’ailleurs, de nombreux automobilistes préfèrent plutôt la suppression en cas de défaillances.

Comment supprimer la vanne EGR grâce à la reprogrammation ?

La suppression de la vanne EGR par reprogrammation passe par la modification des paramètres du calculateur. Mais outre ce procédé électronique, le colmatage des vannes s’avère également nécessaire. Grâce à ce type d’intervention, votre véhicule fonctionne normalement. De plus, l’opération est également indécelable et vous permet tout de même de passer un test antipollution.

Le catalyseur : convertit les gaz toxiques pour limiter la pollution

Le catalyseur est un dispositif antipollution conçu pour convertir les émissions toxiques du gaz d’échappement du moteur thermique. Pour ce faire, il utilise une chaleur de 426° qui va éliminer efficacement les pollutions. 

Pourquoi supprimer le catalyseur de votre véhicule ?

Pour fonctionner, le catalyseur va contraindre les gaz issus du moteur à intégrer un minuscule conduit. Le souci, c’est que cela favorise une baisse de la puissance moteur. Supprimer cet élément permet au bloc moteur de mieux respirer et de développer une puissance optimale. 

Si vous circulez en ville sur de petites distances, le catalyseur n’est pas vraiment efficace puisque l’échappement n’a pas le temps de chauffer convenablement. De plus, la désinstallation de ce composant permet de réduire la consommation du carburant jusqu’à 10 %. 

En outre, lorsque le catalyseur vieillit et ne fonctionne plus normalement, vous risquez d’être recalé au contrôle technique à cause d’un voyant qui s’allume. Une suppression s’impose alors comme la solution idéale si vous ne souhaitez pas remplacer cet élément.

Comment supprimer le catalyseur grâce à la reprogrammation ?

La désinstallation du catalyseur par reprogrammation passe également par la modification de la cartographie dans le calculateur. Dans ce cas-ci, il n’est pas forcément nécessaire de procéder à la désinstallation du catalyseur. Comme le changement est parfaitement indécelable, cette opération vous permet de passer le test antipollution.

Article précédentEconomie et pénurie de carburant : rouler à l’essence et au bioéthanol, on vous dit tout
Article suivantCombien vaut votre diamant ? Le savez-vous ?