Accueil Sports Coupe Davis – Alcaraz perd et met l’Espagne en difficulté. Murray et...

Coupe Davis – Alcaraz perd et met l’Espagne en difficulté. Murray et la Grande-Bretagne se sont moqués

19

La Coupe Davis est une compétition qui a habitué les fans de tennis à tant de surprises, précisément parce que le classement ne fait absolument aucune différence dans ce type d’occasion. Cela s’est également produit à Valence : l’attente des Ibériques de voir Carlos Alcaraz devenir le tout premier numéro un mondial et leur désir d’obtenir un laissez-passer immédiat pour le Final Eight de Malaga ont été lentement annulés par le Canada d’un Félix Auger-Aliassime inarrêtable.

C’est le joueur de 22 ans qui a donné le ton à son équipe dans le deuxième match de la journée, en jouant un match solide contre le vainqueur de l’Us Open 2022. Le tie-break remporté par le jeune homme de 19 ans dans le premier set semblait délimiter un épilogue assez prévisible, sans pour autant compter avec Auger-Aliassime, qui a réagi dans le deuxième set et surpris Alcaraz (6-4).

Dans le troisième, plus d’énergie et de force pour le Canadien, qui a arraché deux fois le service de l’Espagnol et a gagné le point. Après la victoire en trois sets de Roberto Bautista Agut contre Vasek Pospisil, le double est devenu décisif.

Lire aussi :  Stefanos Tsitsipas attaque à nouveau Novak Djokovic : les mots du joueur grec

Granollers et Pablo Martinez d’un côté et Felix et Pospisil de l’autre ont offert un spectacle magnifique et captivant, qui s’est peut-être terminé par un épilogue plutôt surprenant : la paire canadienne est revenue d’un désavantage partiel et a réussi à terminer la compétition avec un résultat de 4-6, 6-4, 7-5.

Tout est encore ouvert dans le groupe B, avec le Canada (2-0), l’Espagne et la Serbie (tous deux 1-1) qui joueront pour la qualification dans les deux prochains jours.

La Grande-Bretagne éliminée

Une autre moquerie pour la Grande-Bretagne à Glasgow dans le groupe D.

Même les chaleureux applaudissements des tribunes n’ont pas permis aux Britanniques de vaincre les Pays-Bas et d’avoir une chance supplémentaire de se qualifier. La victoire en deux sets de Daniel Evans a été suivie par la défaite de Cameron Norrie face à Botic van der Zandschulp.

Lire aussi :  Holger Rune révèle un détail sur sa relation avec Carlos Alcaraz

Le double a été une fois de plus décisif : l’ancien numéro un mondial et Joe Salisbury ont tenté de donner du fil à retordre au duo Koolhof-Middelkoop mais ont finalement cédé en trois sets très disputés (7-6, 6-7, 6-3). Les Pays-Bas et les États-Unis atteignent ainsi le col pour Malaga.

Dans le groupe C, ce sont l’Australie et l’Allemagne qui se qualifient pour l’Espagne. Dans le match de vendredi, les Allemands ont pris le dessus sur la Belgique : Struff a battu Bergs (6-4, 7-6) ; Goffin s’est imposé face à Otte en trois sets (3-6, 7-6, 6-3) et c’est le double qui a donné la victoire à l’Allemagne, grâce au succès de la paire Krawietz et Puetz.

Article précédentComment l’Ukraine fait s’effondrer le projet régional de Poutine
Article suivantLe président américain insuffle le développement des crypto-monnaies : Le Trésor publie des rapports
Un passionné de voyage. Journaliste et buveur de café. Évangéliste du Web et fanatique de bière depuis toujours mais aussi passionné de culture Pop !