Accueil Dernières minutes ! Des dizaines de milliers de personnes manifestent à Vienne contre les restrictions...

Des dizaines de milliers de personnes manifestent à Vienne contre les restrictions anti-COVID

50

Des dizaines de milliers de personnes protestent samedi à Vienne contre les restrictions gouvernementales visant à empêcher la propagation de la pandémie de Covid-19. Parmi eux, des citoyens portant des symboles nazis et des messages antisémites. On en est même arrivé au point où certains manifestants ont voulu tuer deux policiers qui les contrôlaient et mettre le feu à leur voiture.

Le ministre autrichien de l’Intérieur Karl Nehammer (ÖVP) met en garde contre la radicalisation croissante des opposants aux mesures anti-Covid.

L’incendie criminel d’une voiture de police à Linz a inquiété la population. Les deux suspects ont admis qu’ils voulaient tuer les deux policiers qui les avaient contrôlés auparavant. « C’est un degré de radicalisation qui n’est en aucun cas acceptable », a déclaré M. Nehammer. Il y a des menaces de mort contre le chancelier et le ministre de la santé, a-t-il ajouté.

Lors de la manifestation, la plupart des gens ont exprimé pacifiquement leur mécontentement, mais on a également constaté que « certains néo-nazis connus et des représentants de la nouvelle scène d’extrême droite » tentaient d’attiser l’ambiance.

Lire aussi :  "Les humains naîtront dans l'espace et visiteront la Terre en vacances". La vision du futur de Jeff Bezos

Un incident a été la banalisation de l’Holocauste, au cours duquel des manifestants se sont identifiés comme « non vaccinés » avec une étoile juive. En outre, le chancelier Alexander Schallenberg a été comparé au médecin du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau, Josef Mengele. Mengele a tué de nombreux Juifs par le biais d’expériences médicales pendant le régime nazi.

En Autriche, la pression sur les non-vaccinés est énorme. Il y a une règle 3G à l’œuvre, une règle 2G qui exclut les personnes non vaccinées de nombreux domaines de la vie publique, et un verrouillage pour tous, à partir du lundi 22 novembre.

Bien que cette mesure doive prendre fin le 13 décembre pour les personnes vaccinées et post-vaccinées, elle continuera à s’appliquer indéfiniment aux personnes non vaccinées. Le pays souffre d’une vague massive d’infections à coronavirus, avec une incidence sur sept jours de plus de 1 000 cas pour 100 000 personnes.

Lire aussi :  Facebook et la désinformation sur Covid : quelles sont les mesures prises par l'entreprise ?

Quelque 35 000 manifestants se sont rassemblés pour la grande manifestation de samedi après-midi à Vienne. Ils sifflaient, tapaient sur des tambours, portaient des drapeaux nationaux ou des affiches avec des slogans tels que « Pas de vaccination », « Trop c’est trop » et « A bas la dictature fasciste ».

Selon la police, une dizaine de personnes ont été arrêtées, entre autres pour avoir enfreint les mesures de protection anti-Covid-19, ou pour avoir enfreint la loi interdisant l’affichage de symboles nazis.

En Autriche, environ 66 % de la population est vaccinée contre le Covid-19, soit l’un des taux de vaccination les plus faibles d’Europe occidentale. Le nombre de nouvelles infections est en constante augmentation.

Le chancelier Alexander Schallenberg (Parti populaire autrichien – ÖVP) a justifié vendredi les mesures plus strictes : « Malgré des mois de persuasion, nous n’avons pas réussi à convaincre suffisamment de personnes de se faire vacciner. »

Article précédentKimmich, contraint par le Bayern Munich ! Décision prise par les responsables du club
Article suivantOFFICIEL | Manchester United s’est séparé d’Ole Gunnar Solskjaer. Qui assurera l’intérim et qui pourrait le remplacer
Française mais espagnole dans le cœur, . Je rédige depuis 2 ans avec fierté pour le site d'actualités indépendantes Wizee.fr. Fanatique de jeux vidéo depuis toujours, mais aussi pour la diététique et le fitness !