Accueil Internationales Infographie : Combien d’armes nucléaires la Russie possède-t-elle ?

Infographie : Combien d’armes nucléaires la Russie possède-t-elle ?

40

Alors que les tensions continuent de monter et que la rhétorique se réchauffe, nous examinons les capacités nucléaires de la .

Mercredi matin, le président russe Vladimir Poutine a ordonné une mobilisation partielle tout en menaçant d’utiliser « toutes les armes disponibles » en cas d’attaque.

Dans un discours préenregistré, Poutine a accusé les pays occidentaux d’armer l’armée ukrainienne et d’encourager Kyiv à attaquer la Russie.

« En cas de menace pour l’intégrité territoriale de notre pays et pour défendre la Russie et notre peuple, nous utiliserons certainement tous les systèmes d’armes à notre disposition », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas du bluff. Et ceux qui essaient de nous faire chanter avec des armes nucléaires devraient savoir que la girouette peut se tourner et pointer vers eux.

Les et les alliés occidentaux de Kyiv ont déclaré que les dernières mesures prises par Moscou – y compris les référendums d’annexion prévus dans les zones ukrainiennes occupées – montraient que la campagne russe échouait.

Alors que les tensions augmentent et que la rhétorique se réchauffe, nous examinons les capacités nucléaires de la Russie.

Quels pays ont des armes nucléaires ?

Neuf pays détenaient environ 12 700 ogives au début de 2022, selon les estimations de la Fédération des scientifiques américains.

Lire aussi :  "Non à la guerre !" : la colère suscitée par la conscription des troupes fait rage en Russie

Alors que la Russie et les États-Unis ont démantelé des milliers de leurs ogives à la retraite, ils possèdent toujours 90 % du total des armes nucléaires dans le monde.

À son apogée en 1986, les deux rivaux possédaient à eux deux près de 65 000 ogives nucléaires, faisant de la course aux armements nucléaires l’un des événements les plus menaçants de la guerre froide.

L’Afrique du Sud est le seul pays à renoncer volontairement aux armes nucléaires. En 1989, le gouvernement de l’époque a interrompu son programme d’armes nucléaires et en 1990 a commencé à démanteler ses six armes nucléaires.

Deux ans plus tard, l’Afrique du Sud a adhéré au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en tant que pays non nucléaire.

INTERACTIF Quels pays ont des armes nucléaires
(Al Jazeera)

Le programme nucléaire de la Russie

La Russie possède environ 5 977 ogives nucléaires. Environ 1 588 ogives sont actuellement déployées, ce qui signifie qu’elles se trouvent sur des missiles intercontinentaux et sur des bases de bombardiers lourds. Environ la moitié (2 889) des ogives de Moscou ne sont pas déployées sur des lanceurs mais entreposées.

Les 1 500 ogives restantes sont retirées et prêtes à être démantelées.

L’URSS a effectué son premier essai nucléaire le 29 août 1949. Nom de code RDS-1, l’essai a été effectué sur le site d’essai de Semipalatinsk au Kazakhstan. Entre 1949 et 1990, l’Union soviétique a effectué un total de 715 essais nucléaires.

Lire aussi :  Rapport : l'Ukraine a provoqué des attaques contre les bases militaires russes en Crimée/Kiev : Une contre-offensive ukrainienne pourrait commencer bientôt

En 1961, l’Union soviétique a mené la plus grande explosion nucléaire du monde en faisant exploser le Tsar Bomba au-dessus de la Nouvelle-Zemble, au nord du cercle polaire arctique. Le rendement de l’explosion était de 50 mégatonnes, 3 300 fois plus puissant que la bombe nucléaire larguée sur Hiroshima.

INTERACTIF Le programme nucléaire de la Russie
(Al Jazeera)

Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

Établi en 1968, le TNP vise à empêcher la propagation des armes nucléaires et à promouvoir l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.

Le traité interdit aux signataires autres que les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France d’acquérir des armes nucléaires en échange de leur permettre de poursuivre des programmes nucléaires pacifiques pour la production d’électricité, supervisés par l’ONU.

Pas moins de 190 pays ont actuellement signé le traité, seuls l’Inde, Israël, le Pakistan et le Soudan du Sud n’y ayant jamais adhéré. La Corée du Nord a signé le traité en 1985 mais s’en est retirée en 2003. Trois ans plus tard, sous la direction de Kim Jong Il, le pays a fait exploser sa première arme nucléaire.

Traité de non-prolifération INTERACTIF
(Al Jazeera)
Article précédentAndy Murray fait l’éloge du dernier match de Roger Federer avec Rafael Nadal : « C’est juste ».
Article suivantIron Man, le jeu qui marque le début de la collaboration entre EA et Marvel.