Accueil Internationales Kaliningrad propose d’interdire la circulation des marchandises en provenance des États baltes

Kaliningrad propose d’interdire la circulation des marchandises en provenance des États baltes

174

Le gouverneur de Kaliningrad déclare que cette mesure serait une réponse au « blocus » de la Lituanie.

Le gouverneur de la région russe de Kaliningrad a proposé une interdiction totale de la circulation des marchandises entre la et les États baltes en réponse à ce que les autorités de l’exclave ont appelé un « blocus » de la Lituanie.

« En guise de mesure réciproque, nous proposons d’interdire totalement la circulation des marchandises. [including those in transit from third countries] entre les trois États baltes et la Russie », a déclaré le gouverneur Anton Alikhanov, faisant référence à la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie.

« Cela permettra d’offrir des activités [our] aux transporteurs maritimes et donnera du travail aux ports de Kaliningrad, qui ont été durement touchés par les restrictions de l’UE », a-t-il ajouté.

Carte de Kaliningrad et des États baltes

La Lituanie a étendu lundi les restrictions sur le commerce avec l’exclave à travers son territoire, alors que les sanctions annoncées précédemment par l’Union européenne contre Moscou prennent effet.

Lire aussi :  Le nouveau concept stratégique de l'OTAN fonctionnera-t-il ?

Les restrictions commerciales de l’UE ont été renforcées alors que les gouvernements, les marchés et les entreprises craignent que la Russie ne décide de prolonger la fermeture du plus grand gazoduc transportant du gaz russe vers l’Allemagne au-delà de la période de maintenance prévue de 10 jours.

Test de détermination

Kaliningrad est limitrophe des États membres de l’OTAN et de l’UE, la Lituanie et la Pologne, et dépend des chemins de fer et des routes traversant la Lituanie pour la plupart des marchandises.

Le territoire côtier est coupé de certains transports de marchandises en provenance de la Russie continentale depuis le 17 juin, en vertu du régime de sanctions de l’UE.

Lire aussi :  OMV rejoint les entreprises européennes qui paient pour le gaz russe dans le cadre du programme exigé par le président russe Vladimir Poutine.

Les marchandises relevant des catégories humanitaires ou essentielles, telles que les denrées alimentaires, sont exemptées des sanctions.

Le différend concernant l’isolement de Kaliningrad met à l’épreuve la détermination de l’Europe à faire appliquer les sanctions, alors que l’on craint une escalade de la confrontation avec la Russie après que d’autres restrictions ont poussé Moscou à faire défaut sur sa dette.

Les responsables européens, avec le soutien de l’Allemagne, ont cherché fin juin un compromis rapide pour résoudre cette impasse.

Toutefois, des sources ont déclaré à l’agence de presse Reuters que la Lituanie, autrefois dirigée depuis Moscou au sein de l’ancienne Union soviétique, avait de sérieuses réserves quant à la possibilité de faire ce qui pourrait être considéré comme une concession au Kremlin.

Article précédentTop Gun 3 pourrait devenir une réalité : qui doit donner son accord ?
Article suivantDémission de Boris Johnson : cinq scandales qui ont conduit à la chute du Premier ministre britannique