Accueil Internationales La Russie met en garde la Lituanie après l’interdiction par les autorités...

La Russie met en garde la Lituanie après l’interdiction par les autorités de Vilnius des expéditions de marchandises vers Kaliningrad : « Nous ne réagirons pas uniquement de manière diplomatique ».

230

ne réagira pas uniquement de manière diplomatique après que la a interdit le transit de marchandises sanctionnées par l’UE vers l’exclave russe de , a déclaré mercredi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zaharova.

Selon elle, la va également réagir « pratiquement » à la décision des autorités de Vilnius.

« L’une des principales questions a été de savoir si notre réponse serait exclusivement diplomatique. La réponse est « non ». La réponse ne sera pas diplomatique, mais pratique », a déclaré Mme Zaharova.

Elle n’a cependant pas détaillé la nature des mesures concrètes que la Russie entend prendre contre la Lituanie, rapporte Reuters.

La Russie a également mis en garde la Lituanie l’autre jour

Moscou a mis en garde contre des « mesures très sévères » à l’encontre de la Lituanie, membre de l’OTAN, après que plusieurs cargaisons de charbon, de métaux, de matériaux de construction et de technologies avancées ont été empêchées d’entrer sur le territoire russe.

Lire aussi :  Les avancées rapides de l'Ukraine "créent des fissures" pour les forces russes

Les responsables lituaniens ont été informés que si le transit de marchandises ne reprenait pas dans un avenir proche, la Russie se réservait le droit d’agir pour protéger ses intérêts nationaux.

L’ancienne Kaliningrad, qui compte environ 430 000 habitants, est entourée au sud par la Lituanie et la Pologne, un autre pays de l’UE, et coupée du reste de la Russie. Les trains de marchandises à destination de Kaliningrad passent par le Belarus et la Lituanie.

Il n’y a pas de transit par la Pologne. La Russie peut toujours approvisionner l’enclave par voie maritime sans violer les sanctions de l’UE.

Lire aussi :  Guerre Russie-Ukraine : Liste des événements clés, 175e jour

Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, affirme que son pays ne fait qu’appliquer les sanctions de l’UE.

Il a précisé que les mesures mises en œuvre ont été prises après « consultation de la Commission européenne et conformément à ses orientations ».

« Les marchandises soumises à des sanctions ne seront plus autorisées à transiter par le territoire lituanien », a ajouté M. Landsbergis.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné qu’il n’avait pas imposé de restrictions « unilatérales, individuelles ou supplémentaires ».

D’autre part, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré : « Cette décision est vraiment sans précédent. C’est une violation de toutes les règles. Nous considérons cela comme illégal. La situation est plus que sérieuse… nous avons besoin d’une analyse sérieuse et approfondie pour déterminer notre réponse. »

Article précédentLe moteur de recherche « à votre goût » : pourrait être la meilleure alternative à Google et Bing
Article suivantLe pont Horizon de Harmony a été piraté pour 100 millions de dollars.