Accueil A la une ! Le Kremlin affirme que l’Ukraine a présenté un projet d’accord de paix...

Le Kremlin affirme que l’Ukraine a présenté un projet d’accord de paix « inacceptable ».

51

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré jeudi que l’Ukraine avait présenté à Moscou un projet d’accord de paix contenant des éléments « inacceptables » en contradiction avec un accord précédent, des propos que Kiev a rejetés comme de la « pure propagande », selon Reuters.

Le Kremlin a affirmé que les pourparlers avec l’Ukraine ne progressaient pas aussi rapidement qu’il le souhaitait et a accusé l’Occident de tenter de faire dérailler les négociations en lançant des accusations de crimes de guerre contre les troupes russes en Ukraine, ce que Moscou dément.

M. Lavrov a déclaré jeudi que l’Ukraine a présenté mercredi un projet d’accord qui s’écarte des propositions sur lesquelles les négociateurs des deux parties s’étaient mis d’accord.

Lire aussi :  L'amnésie générationnelle : un phénomène qui peut avoir des implications mondiales

Le nouveau projet de l’Ukraine, selon Lavrov, indique que le statut de la Crimée, que Moscou a annexée à l’Ukraine en 2014, devrait être abordé lors d’une rencontre entre les présidents des deux pays.

Il a également déclaré que l’Ukraine pouvait organiser des exercices militaires avec des pays étrangers sans l’autorisation de la , ce que Moscou désapprouve.

« Une telle incapacité à parvenir à un accord met une fois de plus en évidence les véritables intentions de Kiev, sa position de blocage et même de sape des pourparlers en s’éloignant des accords conclus », a déclaré Lavrov, ajoutant que les propositions étaient « inacceptables ».

Kiev affirme qu’il s’engage à participer aux pourparlers, mais qu’il n’est pas disposé à renoncer à sa souveraineté et à son intégrité territoriale.

Lire aussi :  Jens Stoltenberg : L'OTAN envisage un dispositif militaire à plus long terme en Europe orientale

Le conseiller présidentiel Mykhaylo Podolyak, l’un des négociateurs ukrainiens, a déclaré que les commentaires de M. Lavrov devaient être considérés comme une tactique visant à saper l’Ukraine ou à détourner l’attention des accusations de crimes de guerre portées contre les troupes russes.

« M. Lavrov n’a aucun lien direct avec le processus de négociation, ses déclarations sont donc de la pure propagande », a-t-il déclaré.

M. Lavrov a déclaré que la Russie souhaitait désormais poursuivre les discussions et obtenir ses propres exigences.

Article précédentDALL-E 2 d’OpenAI produit des images fantastiques de presque tout ce que vous pouvez imaginer : comment ça marche ?
Article suivantNouveautés sur Netflix en avril : les films et séries les plus excitants