Accueil Santé Purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT) : avez-vous déjà entendu parler de cette maladie...

Purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT) : avez-vous déjà entendu parler de cette maladie ?

520

Certaines maladies ont des noms simples qui ne nécessitent même pas de description pour que vous compreniez de quoi il s’agit. D’autres sont plus complexes et moins explicites, et portent des noms qui suscitent la curiosité de ceux qui en entendent parler. C’est le cas du purpura thrombotique thrombocytopénique.

C’est quoi le purpura thrombotique thrombocytopénique ?

Le nom prend l’acronyme PTT, une maladie rare liée au sang, où se produit la formation de petits thrombus et de caillots dans les vaisseaux sanguins, bloquant le trajet du sang et affectant des organes comme les reins, le cerveau et le cœur.

Les principaux signes des PTT sont la fièvre, les maux de tête, les douleurs abdominales et la présence de sang dans les urines, entre autres.

Avec la maladie, le nombre de plaquettes sanguines est également diminué. Ils sont à leur tour responsables de la coagulation. Étant constamment sollicité en raison de l’affection, on peut également remarquer l’apparition d’ecchymoses et de saignements.

Lire aussi :  Les bactéries intestinales peuvent expliquer l'envie (ou le manque d'envie) de faire de l'exercice

Si elle n’est pas traitée correctement, cette affection peut entraîner des problèmes plus graves et mettre la vie du patient en danger.

Symptômes du purpura thrombotique thrombocytopénique

Selon le site Internet Votre santé, les principaux symptômes du purpura thrombocytopénique thrombotique sont les suivants :

  • des bleus sur la peau qui apparaissent sans raison ;
  • taches violacées ou rougeâtres sur la peau ;
  • saignement des gencives ou du nez ;
  • fatigue excessive ;
  • anémie hémolytique ;
  • difficulté à respirer ou essoufflement ;
  • douleurs abdominales sévères ;
  • maux de tête ;
  • déficits neurologiques focaux ;
  • confusion mentale ;
  • vertigo ;
  • crise d’épilepsie ;
  • fièvre ou frissons ;
  • rythme cardiaque rapide ;
  • la thrombose, qui peut se produire dans divers organes du corps ;
  • insuffisance rénale ;
  • coma.

Les personnes chez qui on a diagnostiqué un PTT doivent faire attention aux dysfonctionnements rénaux et neurologiques, car ce sont les principales complications de la maladie. Ils surviennent lorsque des thrombus obstruent le passage du sang vers le rein ou le cerveau, et peuvent provoquer une insuffisance rénale ou un accident vasculaire cérébral.

Lire aussi :  Les UV déclenchent la faim chez les hommes mais pas chez les femmes !

Causes de la maladie

Le purpura thrombotique thrombocytopénique est causée par des facteurs génétiques ou héréditaires. Elle est plus fréquente dans des situations telles que :

  • déficit ou altération génétique de l’enzyme ADAMTS13 ;
  • utilisation de médicaments immunosuppresseurs, de chimiothérapie ou d’antiplaquettaires ;
  • utilisation de contraceptifs contenant des œstrogènes ;
  • la grossesse ;
  • les maladies auto-immunes, comme le lupus ;
  • infections, comme le VIH ;
  • la transplantation de moelle osseuse.

Traitement

Le traitement du purpura thrombocytopénique thrombotique est indiqué par un hématologue ou un médecin généraliste et il existe trois formes principales : la plasmaphérèse qui est le processus de filtration du sang ; à l’aide de médicaments ou par chirurgie.

En tant que jeune média indépendant, WIZEE a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentLes produits chez LIDL : le cadeau de Noël parfait à moins de 10 euros
Article suivantHasher Matcher Actioner : un nouveau système open source de Meta pour détecter les contenus terroristes
Diplômée en médias, communication numérique et journalisme de l'université Lyon 2 , je rédige pour Wizee sur l'actualité de notre vie quotidienne !