Quelle surface pour une assurance habitation ? Tout savoir !

Vous cherchez une assurance habitation pour couvrir votre logement ? Vous trouverez diverses offres d’assurance logement sur le marché, de différentes compagnies. Mais souvent, le montant d’un contrat d’assurance habitation dépend des avantages et garanties inclus dans celui-ci, mais pas que.

Le tarif d’une assurance habitation est fixé aussi selon le titre de l’occupant du logement, c’est-à-dire, locataire ou propriétaire et surtout, selon le nombre de pièces, ainsi que la surface du logement. Dans cet article, nous allons vous définir le mode calcul d’une assurance habitation selon la surface du logement.

En quoi consiste une assurance habitation ?

Souscrire à un contrat d’assurance habitation permet de couvrir votre logement en cas de sinistre, cela peut être un simple dégât des eaux, un incendie ou encore, une catastrophe naturelle. Mais comment cela fonctionne réellement ?

  • Vous serez dédommagé financièrement d’un pourcentage du montant de la réparation des dégâts occasionnés par le sinistre en question.
  • Vous aurez aussi droit à des avantages et garanties, selon l’offre d’assurance habitation souscrite.
  • En France, l’assurance habitation peut être obligatoire ou pas, selon le profil de l’assuré, ainsi que le type de logement.

Souscrire à un contrat d’assurance habitation peut se faire soit dans chez un assureur physique ou sinon, en passant par différents sites d’assurance en ligne.

Quelle surface pour quelle assurance habitation ?

Afin de définir le tarif de votre assurance habitation, il faut d’abord calculer la surface habitable de votre logement. Votre compagnie d’assurance doit impérativement prendre en compte la taille de votre logement, afin de préciser un montant pour votre contrat d’assurance habitation.

Plus celui-ci est grand, plus la facture risque de gonfler. Car il est normal qu’une assurance pour studio soit moins chère qu’une assurance pour villa par exemple. Mais comment procéder pour calculer la surface de son habitation ?

  • Vous devez tout d’abord déterminer le nombre de pièces dans votre logement.
  • Il ne faut inclure que les pièces de plus de 9 m² et quant aux pièces de 30 m² et plus, elles compteront double.
  • Ne surtout pas inclure les salles d’eau, telles que les sanitaires et salles de bain, et aussi les pièces non considérées comme « à vivre ».
  • Pour ce qui est des espaces attenant à votre logement, l’assureur est libre de les additionner ou pas au total de la surface habitable.
  • Si vous ajoutez une pièce à votre logement, il est obligatoire de le signaler à votre assureur, afin de modifier votre contrat d’assurance habitation.

À noter qu’il ne faut surtout pas comprendre la surface des espaces extérieurs, c’est-à-dire, les balcons et terrasses lors du calcul de la surface habitable totale de votre logement.

Qu’est-ce qu’une pièce à vivre ?

Une pièce à vivre est un espace au sein de votre logement de plus de 1,80 m de hauteur sous plafond et surtout, qui a une fonction définie. Cela n’inclut ni les toilettes, ni les salles de bain, ni les cuisines. Pour ce qui est des espaces extérieurs, c’est-à-dire, les terrasses ou balcons, ils ne sont, eux aussi, pas considérés comme des pièces à vivre.

Si une mezzanine dépasse les 1,80 m de hauteur, celle-ci peut être considérée comme une pièce à vivre, cela dépend de l’assureur en question. Les espaces de service, tels que l’entrée, le couloir ou encore le placard ou le dressing ou même la buanderie, ne sont, eux aussi, pas considérés comme des pièces à vivre.

Pensez à préciser tous ses points avec votre assureur, afin de déclarer le nombre exact de pièces à vivre de votre logement, pour éviter que le coût de votre prime d’assurance soit plus important qu’il ne devrait.

Comment calculer le prix de son assurance habitation ?

Une fois la surface habitable de votre logement calculée, il faudra prendre en compte de nombreux critères, afin de définir le montant de votre assurance habitation.

  • Le type de logement : soit une maison individuelle de type villa ou pavillon ou un logement collectif, tel qu’un appartement.
  • Les avantages et garanties inclus dans votre offre d’assurance : plus votre assurance habitation sera avantageuse, plus la facture gonflera.
  • Le statut du demandeur d’assurance habitation : cela peut être soit le propriétaire du logement ou le locataire actuel de celui-ci.
  • Et enfin, la surface habitable de votre habitation, selon le nombre de pièces à vivre.

Il faut savoir que chaque assurer a un barème différent de calcul du montant de votre contrat d’assurance habitation. Il faudra donc sélectionner la compagnie d’assurance idéale pour vous, selon vos besoins, ainsi que votre budget.