Qu’est devenue Diam’s ?

Mélanie Georgiades, plus connu sous le nom Diam’s est une ex-rappeuse née à Nicosie, Chypre en 1980. Elle emménage en France avec sa mère après que ses parents ont divorcé. Diam’s a passé la majeure partie de son enfance à Orsay. À dix ans, la petite Mélanie a découvert le rap et a tout de suite montré un grand intérêt pour ce style de musique.

1995, l’année où la rappeuse Diam’s est née

En effet, c’est en 1995 que Mélanie décide de porter le pseudo Diam’s. Cette année marque donc le début de sa carrière musicale mais c’est seulement en 1999 qu’elle sort son premier album « Premier Mandat ». Cet album lui a permis de se faire connaître peu à peu du public. Dans une bonne lancée, Diam’s sort son deuxième album « Brut de femme » en 2003. C’est le grand succès car quelques mois plus tard, Diam’s remporte la Victoire de la musique grâce à son album de rap. En 2006, elle part en tournée avec son troisième album « Dans ma bulle ». C’était l’année de gloire de la rappeuse mais c’était aussi le déclic qui a tout chamboulé.

Diam’s devient de plus en plus dépressive

Diam’s a été internée plusieurs fois en 2007 à cause d’une grande dépression. Elle se sentait mal dans sa peau et dans son personnage en tant que rappeuse. Mais en 2009, elle semble trouver une certaine stabilité et sort son quatrième album intitulé « S.O.S ». L’année 2012, elle publie une Autobiographie où elle raconte sa vie ainsi que la naissance de sa petite fille Myriam. Mais cette année a été aussi une grande révélation pour tout le monde car Diam’s a avoué s’être convertie à l’Islam au micro de TF1. Cette confidence marque donc la fin de carrière de la rappeuse.

Mélanie a refait surface et Diam’s n’est plus qu’un mauvais souvenir

Après cette interview accordée au magazine 7 à 8 de TF1, Diam’s ou plutôt Mélanie a coupé les ponts avec les médias et a disparu des radars. C’est seulement en 2015 qu’elle a refait surface avec une nouvelle Autobiographie intitulé « Mélanie française et musulmane ». Elle explique dans ce livre la raison qui l’a poussé à se convertir à l’Islam. Il y a aussi tout un rayon sur sa vie privée dans cet ouvrage, notamment la naissance de son deuxième enfant Abraham. Peu après la sortie de ce livre, elle accorde à nouveau une interview à TF1 où elle dit que son nom d’artiste Diam’s ne fait plus partie de sa vie et qu’elle préfère qu’on l’appelle par son vrai nom Mélanie Georgiades.

Mélanie ne pratique plus la musique à présent et s’investit dans de nouveaux projets

Désormais très croyante, Mélanie vient en aide à des enfants défavorisés en Afrique par le biais de son association Big Up Project. Elle fait aussi des papeteries portant la marque Mel by Mel et se lance dans l’architecture et de la décoration. Et en cette année 2020, elle lance une agence de voyages.