Accueil Sports Tsitsipas à nouveau sur Kyrgios : « Il veut toujours le cirque, je...

Tsitsipas à nouveau sur Kyrgios : « Il veut toujours le cirque, je visais à le frapper ».

45

La diatribe entre Stefanos Tsitsipas et Nick Kyrgios durera encore longtemps. Les deux hommes sont à couteaux tirés après le match d’hier, remporté par l’Australien en quatre sets. Le match s’est transformé en psychodrame et à un moment donné, le match semblait sortir du court de tennis.

Lors de la conférence, le Top Ten grec, souvent au centre de controverses dans le circuit (par exemple, pour la pause toilette ou les questions de coaching), a tiré à boulets rouges sur son adversaire avec des déclarations sévères. La paix entre les deux semble peu probable et, en effet, les mots de Stefanos créent une fissure difficile à recomposer : « Le ballon lancé dans les tribunes ? C’était un mauvais geste, cela ne m’était jamais arrivé et je m’en excuse.

Lire aussi :  Gaudenzi rêve de deux Italiens en finale et parie sur Matteo Berrettini et Jannik Sinner

Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête dans ces moments-là, mais je pense que tout est parti du cirque créé par mon adversaire de l’autre côté du filet. Dieu merci, je n’ai frappé personne, mais je ne le ferai plus.

La responsabilité me revient, mais c’est lui qui a créé cette situation par son comportement. Tout ce qu’il a fait n’est pas normal pour moi. »

Tsitsipas et le point de pénalité

Plus tard, Tsitsipas s’est vu accorder un point de pénalité pour une balle tirée de l’autre côté du court qui est allée dans les tribunes : « J’admets que je voulais la frapper, mais je l’ai ratée de beaucoup.

Je l’ai fait parce que je voulais qu’il s’arrête, quelqu’un doit s’asseoir avec lui et lui parler. C’est frustrant, je ne peux pas faire comme les robots, mais avec lui c’est toujours la même histoire et au bout d’un moment on perd ses nerfs.

Lire aussi :  Blake : "Novak Djokovic fait la différence avec son revers et sa réponse".

Nick est un joueur de tennis qui ne peut pas jouer s’il n’a pas un cirque autour de lui, j’en ai même parlé au juge de chaise. Nick franchit toujours la ligne » Tsitsipas a ensuite eu des mots durs à l’égard de son adversaire : « Il harcèle les adversaires, il agit comme un harceleur.

Je n’aime pas les gens comme lui et je pense qu’il peut faire beaucoup de dégâts à long terme. Quand vous voyez quelqu’un vous manquer de respect de cette façon, je pense qu’il est normal de se retrouver dans ce genre de situation. »

Article précédentLa Russie accuse Kiev de tirer des missiles sur la ville frontalière de Belgorod.
Article suivantLa Russie revendique la prise de la région de Louhansk : Ce que nous savons à ce jour
Un passionné de voyage. Journaliste et buveur de café. Évangéliste du Web et fanatique de bière depuis toujours mais aussi passionné de culture Pop !