Accueil Vie Pratique Vaccin trivalent et autisme : y a-t-il une corrélation ?

Vaccin trivalent et autisme : y a-t-il une corrélation ?

882

Il pourrait y avoir un vaccin trivalent derrière la détermination de symptômes de l’autisme trouvé chez certains enfants qui ont été vaccinés. Il n’y a en fait aucune confirmation scientifique de ce fait, et l’Organisation mondiale de la santé elle-même nie qu’il puisse y avoir une corrélation. Pourtant, l’hypothèse continue de tourbillonner, à tel point que l’affaire a même atterri devant les tribunaux. Le tribunal de Trani en Italie a ouvert une enquête à l’encontre de personnes inconnues, afin que des investigations soient menées pour déterminer s’il existe un lien entre l’administration du vaccin et l’apparition de l’autisme et de la maladie de diabète.

Qu’est-ce que le vaccin trivalent ?

Le vaccin trivalent est appelé ainsi parce qu’il est utilisé pour prévenir trois maladies : la rougeole, les oreillons et la rubéole. Il est disponible gratuitement pour tous ceux qui veulent l’utiliser, et le ministère de la Santé recommande son utilisation.

D’après les confirmations issues de la recherche scientifique, il a été constaté que ce type de vaccination serait bien toléré par les enfants. Peu de gens seraient également concernés par les contre-indications. Il s’agit notamment d’effets secondaires légers, qui ne durent toutefois que très peu de temps. Une rougeur et un gonflement peuvent apparaître à l’endroit de l’injection. Une fièvre peut apparaître ou des taches peuvent apparaître sur la peau. D’autres effets peuvent inclure le gonflement des ganglions lymphatiques et des articulations.

Lire aussi :  Taches sur le matelas: comment les enlever sans bicarbonate de soude

Autisme

En 2012, le tribunal de Rimini a condamné le ministère de la Santé à verser une indemnité à la famille d’un enfant qui aurait été atteint d’autisme à la suite d’une immunisation mis en œuvre par le vaccin trivalent. Avec l’intervention du tribunal de Trani, une question complexe, qui a été débattue au fil des ans, est rouverte. L’affaire est maintenant entre les mains de la justice, qui a l’intention d’effectuer des opérations d’urgence. L’enquête est très précis à cet égard, impliquant également les entreprises pharmaceutiques et le ministère.

Lire aussi :  Amende Poltronesofà : condamné pour son slogan à payer 800 000€

En particulier, tous les cas suspects qui ont été découverts au cours des cinq dernières années seront pris en compte. L’initiative a été prise à la suite d’une plainte déposée par les parents de deux enfants, à qui l’on a diagnostiqué un problème de santé publique, le syndrome autistique avec apparition post-vaccinale. Selon l’OMS, l’analyse des données disponibles à ce jour ne permet pas de confirmer l’existence d’un tel lien.

Aucune corrélation

Seules quelques études britanniques de 1998 ont suggéré une telle hypothèse, qui s’est avérée totalement fausse. Ces mêmes pédiatres affirment qu’il n’y a pas de corrélation entre les vaccins infantiles et l’autisme et continuent d’affirmer la validité des vaccins en tant que redoutables instruments de prévention. Giovanni Corsello, président de la société italienne de pédiatrie, a précisé l’intention de lancer une campagne de sensibilisation, à laquelle le ministère de la Santé sera associé.

Qu’allons-nous découvrir en France ?

Lisez aussi : Langue blanche ? Apprenez ce qu’il en est et comment la traiter

En tant que jeune média indépendant, WIZEE a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentElon Musk licencie même les techniciens de surface chez Twitter 😵
Article suivantDes inventeurs tués par leurs inventions
Diplômée en médias, communication numérique et journalisme de l'université Lyon 2 , je rédige pour Wizee sur l'actualité de notre vie quotidienne !